Il s'agit ici du couple Lysa et Geremy

Comme nous le savons tous bien, il n'y a pas de couple sans querelles mais il y a des couples qui surpassent toujours leurs querelles.

Dans ce couple de L&G, comme dans beaucoup de couple modernisées de nos jours, il arrive parfois qu'il naisse un bras de fer entre l'homme et la femme. Voilà qu'un jour, Géremy étant sortit sans aviser son épouse, a mit un peu trop de temps dehors.

Son épouse de retour l'attendit jusqu'à trop tard à 22 heures. Elle n'avait pas avec elle ses clés.

De retour, Geremy salua son épouse et elle ne repondit pas. Les deux vivaient alors ensemble, agissaient parfois ensemble, mais sans se parler. Chacun ne voulait pas faire le premier pas. La situation a duré deux semaines. C'était trop difficile. Tellement difficile que chacun ne supportait plus facilement la situation.

Il était poser près du téléviseur, une photo de Lysa enceinte. Geremy a donc écrit "je t'aime on bébé" et a collé sur cette photo.

La femme de retour la lu. trop fière non seulement de retrouver son mari mais aussi de n'avoir pas fait le premier pas, elle s'est rendu au marché où elle a acheté du plantain mûr et tout le nécessaire pour faire à son mari un bon plat de mbongo. En plus de çà, elle a pris quelques fruits et légumes.

Avant le retour du mari, la femme avait dressé la table: Mbongo, plantain, riz, viande, tomate, carotte, pastèque et un bon fin.

Voilà Geremy qui frappe à la porte. Lysa ouvre et attrape directement son mari au niveau de la nuque et commence à le toucher un peu de partout.

Très surpris, Geremy se prête tout de même à son jeu. Cela se termine dans la salle de bain.

Après le bain, les deux se mettent à table; la femme regarde son homme et sourit; l'homme lui retourne le sourire. Tous les deux très heureux.

Après le repas, les deux se rendent dans la chambres. Trop fière de la soirée, la femme dit: chéri, tu sais vous les hommes, vous êtes trop capricieux et orgueilleux; mais moi j'ai tenu bon; je savais que tu n'allait pas résisté et que tu fibiras par faire le premier pas". L'homme lui demande : de quoi tu parles? Elle repond: tu m'as laissé un mot sur la photo; s'il te plaît redis le moi. L'homme dit: mais quoi? elle: s'il te plaît.

L'homme se mit à sourire en serrant sa femme et dit: en faite ce n'était pas pour toi ce message; c'était pour notre bébé que tu portes en toi.

La femme voulant se mettre en colère, il continua: Quoique toi aussi je t'aime très fort; ces jours n'ont pas été faciles pour moi. Mais s'il faut bien quelqu'un qui a gagné, je dirais que c'est toi; Je t'aime ma chérie.

 

C'est ainsi aue la vie peut reprendre son cours normal comme si elle n'avait jamais été interrompue.